Blog

If you talk to a man in a language he understands, that goes to his head. If you talk to him in his own language, that goes to his heart.

Qu’est-ce qu’une langue maternelle ?

Qu’est-ce qu’une langue maternelle

Première langue apprise durant la petite enfance, la langue maternelle est la langue naturelle parlée par chaque personne. Utilisée à la maison avant même qu’elle ne soit enseignée et approfondie à l’école, elle devient alors la référence langagière et le premier point de repère communicationnel de tout individu.

Comment définir une langue maternelle ?

Apprise sans enseignement particulier, c’est au cours d’activités du quotidien que la langue maternelle s’intègre et s’assimile. Dans le cadre familial, bien avant le milieu scolaire, elle permet interactions et communication avec l’environnement autour de soi. C’est généralement la langue maternelle des parents, qui fait alors office de transmetteur de savoir. Une bonne maîtrise de sa langue maternelle est essentielle, car elle constitue la base du raisonnement, indispensable pour tout apprentissage et instruction futurs.

Selon Noam Chomsky, linguiste, la langue maternelle peut s’apprendre jusqu’à douze ans. Passé cet âge, toute langue apprise est considérée comme une seconde langue, et non plus maternelle.

Peut-on avoir deux langues maternelles ?

Dans certains cas, dès l’enfance on peut être bercé par l’utilisation de plusieurs langues au sein même du milieu familial. Par exemple, le français ainsi que la, ou les, langue(s) d’origine des parents. Lorsque deux langues sont apprises et acquises de façon simultanée, on parle alors de bilinguisme. Parlées de façon naturelle, les deux langues peuvent s’inscrire dans le cadre d’une éducation multiculturelle et favoriser ainsi l’ouverture d’esprit et le savoir dès le plus jeune âge. On trouve également cette notion de bilinguisme dans les pays ayant plusieurs langues officielles, comme le Canada (français et anglais).

Apprendre dès le plus jeune âge à « jongler » entre deux langues favorise ainsi la mécanique d’apprentissage et d’utilisation des langues étrangères qui viendront plus tard compléter l’éducation.

Est-il possible de « perdre » sa langue maternelle ?

Pour des raisons culturelles, ou pratiques, il peut arriver que l’on cesse d’utiliser sa langue maternelle. Pour pouvoir être maîtrisée et conservée, une langue doit être utilisée un minimum. Une fois totalement acquise, une langue maternelle ne disparait jamais complètement, même si elle est rarement parlée. En revanche, si son apprentissage est interrompu par l’irruption d’une nouvelle langue au sein du foyer, celle-ci prendra alors la place de langue numéro un, au risque de reléguer la précédente au second plan, voire la remplacer complètement.

Add new comment

Contact us Call us Twitter Linkedin Facebook