Blog

If you talk to a man in a language he understands, that goes to his head. If you talk to him in his own language, that goes to his heart.

Le casse-tête de la traduction des proverbes

Peut-on traduire les proverbes ?

Véritable défi lancé aux traducteurs, la traduction des proverbes d’une langue à l’autre demande un vrai travail de fond, et une connaissance approfondie de la langue cible, comme de la langue source. La transposition des différents proverbes, souvent imagés ou métaphoriques, passe alors par l’adaptation de l’expression dans un univers aux codes et aux repères différents, sans en perdre le sens.

Qu’est-ce qu’un proverbe ?

Chaque langue possède ses propres proverbes. Par le biais d’une métaphorisation, ou d’une extrapolarisation, ils rendent compte d’une réalité imagée, reconnue par l’ensemble des membres d’une même communauté. Chaque langue et culture possédant ses propres codes et références, il est souvent impossible de transposer tel quel, de façon littérale un proverbe d’une langue vers une autre.

Transposer un proverbe

Premiers pas du travail de traduction d’un proverbe d’une langue à l’autre, la définition exacte de sa signification, et la recherche bibliographique. Plus que d’imposer une traduction littérale, qui pourrait n’avoir aucun sens, il faut d’abord partir en quête d’une équivalence en termes de sens dans la langue cible. Pour cela, il faut donc avoir déterminé avec précision et justesse le sens exact du proverbe dans sa langue d’origine.

En cas de non-équivalence dans la langue cible, le traducteur peut alors opter pour une traduction littérale avec une note explicative. On y perd malgré tout le côté proverbial et imagé au profit du respect du texte originel. Ici, seule la note explicative permet de faire comprendre le sens de la formule au lecteur.

Les proverbes équivalents

Parmi les proverbes de la langue française, on en retrouve certains de façon identique dans diverses langues. Ainsi, le fameux « Il était une fois… », se retrouve dans la langue espagnole, « Erase una vez… » et anglaise « Once upon a time… ». De même que « une pierre qui roule n’amasse pas mousse », « a rolling stone gathers no moss », il se transpose littéralement en conservant tout son sens.

À l’inverse, il faut des fois chercher une équivalence propre à une autre langue, et qui ne ressemble en rien au proverbe tel que nous le connaissons. Comme « there are plenty of fish in the sea » devenant « un de perdu, dix de retrouvés » en français, il faut parfois faire preuve d’imagination pour transposer et traduire certains proverbes.

Add new comment

Contact us Call us Twitter Linkedin Facebook